2015 janvier

Séminaire du 13 Décembre 2014

A propos de la différence des sexes, Geneviève Morel disait que c’était une affaire de signifiant. Puisqu’on dit : « c’est un garçon » ou « c’est une fille », le sexe dépendrait alors de ce qui est dit.

Si tel était le cas, Lacan aurait été délirant. Il n’aurait pas pris en compte le réel des corps. A la naissance d’un bébé, on ne dit pas seulement : c’est un garçon ou une fille. On dit aussi : il est vivant ou il est mort.

Cette suprématie de la parole par rapport au registre du réel des corps est une dérive. Pour Lacan ce qui importe c’est le nouage RSI, avec un accent sur le Réel à la fin de son élaboration. (suite…)

Mouvement du Coût freudien est une association loi 1901 | Tous droits réservés | http://www.mouvement-cout-freudien.com