2018 avril

PMA / GPA

Réduire le père à sa fonction biologique, à une gouttelette de sperme : il fallait y penser ! Et cela au nom de l’Egalité. On a beau être de gauche et militer contre les discriminations bien réelles, rien ne nous oblige à lutter en plus contre des inégalités imaginaires. Dans l’inconscient tout est possible : faire un enfant avec qui l’on aime ou désire, indépendamment de la réalité sexuelle et des places généalogiques, ne pose pas plus de problème que de tuer quelqu’un que l’on n’aime pas. Pour autant, faut-il élever la logique de l’inconscient au rang d’une nouvelle légalité ?  Le désir d’enfant ne se discute pas, il est toujours légitime mais il demande avant tout à être reconnu, qu’il soit réalisable ou impossible à satisfaire par les voies physiologiques harmonisées au langage. Le langage fait Loi pour énoncer qu’un enfant dans tous les cas a, non pas un papa et une maman, mais un Père et une Mère. Décider a priori que légalement un tiers nécessaire à la procréation peut ne pas exister dans l’histoire qui sera racontée à l’enfant à venir, c’est se lancer dans une aventure expérimentale dont on est loin de maîtriser les effets.

(suite…)

Mouvement du Coût freudien est une association loi 1901 | Tous droits réservés | http://www.mouvement-cout-freudien.com